Immobilier : Pourquoi les jeunes font confiance aux courtiers18/03/2019  



Parmi les personnes ayant souscrit un crédit immobilier (31% des personnes interrogées), 35% déclarent avoir fait appel à un courtier, selon une enquête réalisée par OpinionWay pour VousFinancer (30 et 31 janvier 2019). Un chiffre en hausse de six points par rapport à 2015, année du précédent sondage. Ce qui tendrait à confirmer que la part de marché des courtiers progresse. Ce sont surtout les jeunes qui font appel à ce service: 61% des personnes de 18-34 ans déclarent avoir eu recours à un courtier en crédit immobilier (contre 34% pour les 35-49 ans et 21% et 50 ans et plus). Les jeunes préfèrent les agences de courtage (40%) aux courtiers en ligne (21%). Preuve qu'eux aussi ont besoin d'un contact physique pour leur projet immobilier.


 Autres articles sur le même sujet :
Les prêts immobiliers grimpent, malgré la hausse des taux

Le nombre de prêts demandés au cours du premier trimestre 2017 a augmenté de 29,9 % par rapport au premier trimestre 2016 malgré une légère hausse des taux.

Le livret A gonfle, gonfle !

Sixième mois consécutif au beau fixe pour le livret A qui enregistre, pour le mois de mai, une collecte nette positive de 1,30 milliard d'euros, selon les chiffres de la Caisse des dépôts.

Les économies d’énergie poussent les Français à rénover

40% des ménages français déclarent avoir l'intention de faire des travaux de rénovation en 2017.

L’entraide financière familiale, une évidence pour une majorité de Français

63 % des interrogés pensent que le soutien financier est le rôle de la famille. Concrètement, 3/4 des sondés déclarent avoir déjà aidé financièrement un membre de leur famille (78 %) et près de la moitié (48 %) disent aider souvent ou de temps en temps.

Les frais bancaires en hausse

Le rapport 2016 de l'Observatoire des tarifs bancaires (OTB) montre une hausse généralisée des tarifs.

La part des ménages endettés est stable

La part des ménages détenant un crédit est relativement stable depuis 2014, à 46,4 %, selon l'Observatoire des crédits aux ménages, qui vient de publier son rapport annuel.