Les loyers "loi de 1948" restent stables10/07/2017  



Les augmentations des loyers des logements régis par la loi du 01/09/1948 sont déterminées chaque année par décret et interviennent au 1er juillet. Cette année, les réévaluations sont limitées à + 0,51 % pour les logements relevant des catégories II A, II B, II C, III A, III B et III C. Les locaux de catégorie IV ne subissent aucune majoration annuelle légale de loyer. Le décret, publié au Journal officiel de ce vendredi, fixe en outre les prix de base des valeurs locatives pour chacune de ces catégories. S'agissant des loyers établis forfaitairement, le taux de majoration est fixé à 0,51 %.


 Autres articles sur le même sujet :
Les loyers « loi de 48 » revalorisés de 0,15 %

Les loyers des baux soumis à la loi de 1948 peuvent, sous certaines conditions, être modifiés et augmentés selon des barèmes fixés chaque année par décret. Ces derniers viennent d'être publiés et s'appliquent rétroactivement depuis le 01/07/2015.

Baux "loi 1948" : les loyers peuvent être revalorisés de 0,60 %?

Les loyers des baux soumis à la loi de 1948 peuvent, sous certaines conditions, être modifiés et augmentés selon des barèmes fixés chaque année par décret.

Les loyers en colocation augmentent doucement

Selon le quatrième Baromètre Appartager.com, avec 2,07 % d’augmentation entre 2013 et 2014, le loyer en colocation atteint désormais 443 € en moyenne sur l’année.

Restez groupés !

Après une année d'existence, l'action de groupe dans le domaine de la consommation a déjà permis d'indemniser près de 100 000 consommateurs lésés.

L’encadrement des loyers à Paris dès le 1er août

Le décret d'application attendu relatif au nouveau dispositif d'encadrement des loyers est désormais publié au Journal officiel.

Pas d’aides pour les logements indécents

Un décret du 18 février 2015 empêche désormais les propriétaires proposant à la location des logements indécents de toucher les allocations logement.